Peut-on parer une attaque au couteau ?

Comment éviter un coup de couteau

La self-défense sans arme contre un couteau est l’un des sujets les plus populaires dans les arts martiaux et les systèmes de combat, mais aussi l’un des plus dangereux. Les solutions sur comment éviter un coup de couteau sont la marotte de la self-défense depuis la nuit des temps. Personne ne veut faire face à un assaillant avec un couteau, surtout sans être soi-même armer. Au vu de toutes les recherches techniques et biomécaniques nous sommes arrivé au consensus final qu’il n’y a pas de geste ou de technique parfaite pour parer une attaque au couteau. Tout le monde le sait, mais tout le monde prêche pour sa paroisse.

En surface, c'est-à-dire biomécaniquement, cela peut sembler simple : il suffit de parer la main attaquante, de saisir le poignet, de désarmer, etc. Mais lorsque l’on ajoute l’effet de surprise, l'adrénaline et la vitesse d’un unique coup de couteau, le risque de commettre une erreur est la seule certitude. Cette erreur qui peut changer la vie pour toujours.

Combien de sang pouvez-vous vous permettre de perdre ?

Une personne a environ 0,5 litre de sang par 7 kg de poids corporel. Un adulte moyen a environ 10 litres de sang. S'il perd environ un cinquième de son volume sanguin, le corps se ferme et se met en état de choc. Si une victime perd une quantité importante de sang, c'est-à-dire plus de 40% de son volume sanguin, le corps n'est plus en mesure de compenser cette perte de sang ; et il va s’ensuivre un choc hypovolémique (1). Le choc hypovolémique résulte d'une diminution de la masse sanguine circulante dont la conséquence principale est une baisse du retour veineux et du débit cardiaque entraînant une défaillance du système circulatoire. S'il est non traité rapidement, c’est la mort.

Sur un coup de couteau mal placé, si la personne saigne abondamment d'une artère ou d'une veine majeure, elle peut perdre beaucoup de sang très rapidement. Ceci est plus prononcé avec un saignement artériel, mais peut également arriver avec un saignement veineux. Avec des saignements extrêmement abondants et potentiellement catastrophiques, un adulte pourrait facilement perdre 40% de son volume sanguin en 3-4 minutes.

Les principes de base de la survie contre un couteau

Si vous êtes confronté à un attaquant armé d'un couteau ou d'une arme tranchante seuls des principes simples de survie peuvent s’appliquer :

  • la mobilité. l’obsession de la conservation de la distance est fondement contre les armes tranchantes. Utilisez son jeu de jambes pour rester le plus loin possible. Courir et fuir dans de bonnes conditions si c’est possible, car ce n’est pas non la meilleure des solutions.
  • placez des barrières entre soi et l’agresseur. Une barrière est tout ce que l’agresseur doit éviter ou déplacer pour nous atteindre. Cela peut être fait en se déplaçant derrière un objet immobile ou en mouvement, tel qu'un banc ou une voiture. Ou en plaçant physiquement un objet entre soi et l'agresseur, tel qu'une chaise ;
  • en cas de perte de contrôle, faire de son mieux pour protéger ses organes vitaux et ses artères ;
  • gardez ses mains en l'air et protégez sa ligne médiane qui englobe la gorge, le cou, les poumons, le cœur ;
  • la fixation visuelle sur le couteau est quasi systématique. Comme la pointe d'un fouet, la lame d’un couteau sont la pièce la plus rapide de l'attaque. La fixer est la pire chose à faire.

Conclusion

Des heures d’entraînement avec le système Tolpar permettent d’améliorer tous ces principes. Mais quoi qu'il en soit, dans la majorité des situations ou le couteau apparaît, ce n’est malheureusement pas la fuite qui est le plus efficace. Combattre jusqu'au bout est la seule option pour survivre. Tu n'es pas mort avant que médecin légiste ne le dise.

Source

(1) https://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/cours/cours-reanimation-le-choc-hypovolemique.html

22/11/2018


Self-défense contre une attaque au couteau ?

Est-il possible de procéder à un désarmement lors d'une attaque couteau ? La question n'est pas mauvaise, mais très mauvaise. D'abord parce qu'il y autant de...

Self-défense contre une attaque au couteau ?

Comment maîtriser le combat au couteau ?

Prétendre transmettre le savoir, savoir faire, savoir être sur comment maîtriser le combat au couteau par l’intermédiaire de...

Comment maîtriser le combat au couteau ?