Le couteau, l'épée du pauvre

Art martial lame courte La Rochelle

L’art martial lame courte Tolpar à La Rochelle est une école dont l’enseignement porte principalement sur des techniques réalistes de combat avec arme. Historiquement, cet apprentissage intègre une dimension morale visant à la maîtrise de soi et à l’efficacité. Aussi bien, et surtout pour renoncer au combat dès qu’il est évitable, que pour y faire face si cela s’avère nécessaire. Au cours de ces dernières années, l’intérêt d’absolument toutes les écoles martiales ou de système de self-défense pour le travail au couteau a considérablement augmenté. Chaque école qui se respecte comprend maintenant dans son arsenal un travail plus ou moins cohérent contre le couteau.

Aussi bien outil ancestral du quotidien, le couteau pourra devenir malheureusement toujours une arme naturelle. Le couteau, traîne dans l’histoire des hommes une réputation sulfureuse voir nauséabonde. Autant les arts martiaux qui consistent à la maîtrise et la connaissance de maniement du sabre ou de l’épée sont respecté. Autant la pratique de l’escrime lame courte projette souvent une image négative. Cette arme est toujours associée aux assassins ou aux voleurs. L’épée du pauvre a été le protagoniste de nombreux événements sanglants dans toutes les cultures et à toutes les époques. Presque toujours, les puissants ont tenté de limiter leur port et/ou sa capacité offensive, en limitant parfois la longueur des lames, la forme des pointes, la vitesse d'ouverture... Sans effet réel jusqu’à aujourd'hui. Parfois même, le port a été cédé aux nobles et interdit aux peuples qui toutefois, pour des raisons liées au travail ont toujours eu la possibilité d’en posséder. Tracer une ligne de démarcation entre l’interdit et le licite a toujours constitué le problème des législateurs de tout temps. En raison précisément de l’ambivalence de l’instrument et de la capacité humaine à toujours contourner les lois.

De nombreuses autres cultures et pays possèdent eux depuis la nuit des temps, une culture martiale autour de cet objet si simple et si dangereux. La mise en application de l’escrime lame courte en combat au corps-à-corps vient d’une pratique militaire russe traditionnelle. Ceci est connu et reconnu depuis longtemps dans le monde entier. Même si les mythes et légendes sont toujours les éléments les mieux mémorisé par la masse, cette culture martial et militaire puise réellement ces origines en Finlande et en Norvège. Cependant, il est rarement cité que le couteau russe est non seulement un outil pour satisfaire les besoins des ménages, mais aussi un moyen de maintenir la vie, de survivre dans des conditions climatiques difficiles et dans des combats acharnés.

Art martial et self défense au couteau

De vrai combat au couteau sont maintenant non seulement une rareté, mais aussi des événement hors du commun. Le plus souvent, il ne s’agit pas d’une bataille de deux ou plusieurs opposants armés, mais bien d’une agression criminelle au couteau. Les duels d’honneur n’existent plus dans nos cultures occidentales. Actuellement, on s'intéresse de plus en plus à l'un des domaines du combat, la self-défense contre un couteau. Il s’agit du combat au couteau en tant qu’escrime lame courte, qui est devenu un phénomène particulièrement important et réellement existant dans tous les pays de l’est. Du Kazakhstan l’Inde en passant par la France, le Tolpar est par exemple présent dans 21 pays dans le monde.

Il y a un autre côté qui ne peut être ignoré. C'est un besoin naturel et simple de toute personne pour une arme dotée d'une magie spéciale et d'une forte attraction magnétique. Et comme la liberté de posséder des armes à feu est plus que sélective un couteau vient ici à la rescousse. C'est plus qu'une arme abordable pour tout le monde. Et c'est ce qui attribue une responsabilité particulière à celui qui la possède. Au cœur de cet art martial, le combat au couteau représente un véritable combat. La même méthode qui est étudiée principalement dans l'armée et les unités spéciales. Ici, le but de la formation est sa signification pratique possible et son importance en tant que savoir et capacités nécessaires et obligatoires pour combattre un ennemi. La technique et les méthodes d’entraînement sont à la base de l’art moderne du combat au couteau. Seuls les objectifs divergent.

Les positions de combat d’escrime lame courte

Le Tolpar peu sembler de l’extérieur un art martial, très simpliste. Il s’avère que pour survivre face à l’efficacité et la rapidité d’une attaque au couteau, il faut que la réponse soi la plus simple et rapide possible. Une position dans un combat au couteau, est la position la plus pratique pour l'attaque et la défense, lors d'un combat au corps-à-corps et pour le déroulement de la bataille elle-même. L’unique facteur dans l’attaque ou la défense est la prise de décision.

La principale exigence d'un combat au couteau est la capacité de se déplacer rapidement et librement dans n'importe quelle direction. De surcroît, la position devrait être principalement appropriée pour effectuer toutes les actions nécessaires afin d'obtenir la défaite l'ennemi.

C'est la position de combat optimale et appropriée qui correspond au bon moment pour fournir un suivi efficace de la situation dans la dynamique de son développement. C’est la position prise vis-à-vis de l’ennemi, qui est assurée en premier lieu par la position correctement choisie, qui offre des possibilités de sécurité maximale et la variabilité des actions efficaces.

La position de combat est généralement prise directement au moment de la préparation de l’affrontement. En même temps, il est recommandé, après chaque collision avec l'ennemi, de revenir à sa position d'origine ou à une autre position, pratique pour la poursuite possible du combat à une distance de sécurité.

Sources

Cristina Bassi – 16/10/2017 - http://www.ilgiornale.it/news/milano/risse-coltelli-e-ladri-polli-quando-mala-era-lig-ra-1452870.html
Igor Zaichikov - 13/10/2011 - https://sojuz-pvdv.livejournal.com/6958.html
Vero Vagnozzi – 2007 - http://www.poliziaedemocrazia.it/live/index.php?domain=archivio&action=articolo&idArticolo=1357
Alexander Travnikov – 2017 - https://www.litres.ru/aleksandr-travnikov-9612061/nozhevoy-boy-elitnogo-specnaza/chitat-onlayn/

17/10/2019


Sport de combat La Rochelle

Le sport de combat Tolpar à La Rochelle peu apporter une partie des réponses à ce genre de questionnement. Pour répondre à cette question, il faut d’abord se demander pourquoi vous souhaitez apprendre... Sport de combat La Rochelle

Cours escrime Tolpar

Les cours d’escrime Tolpar sont l’apprentissage d’un système de combat universelle à toute lame courte. L’école d’escrime Tolpar est aujourd’hui un entraînement complet unique... Cours escrime Tolpar