14/02/2024

La self-défense c’est quoi ?

La self-défense c’est quoi

Sur une planète ou les agressions et la violence existe et existeront toujours, il est essentiel d'apprendre à se protéger et à assurer sa propre sécurité. La self-défense est une des réponses à cette problématique.

 

Mais qu'est-ce que la self-défense exactement ? Comment l'appliquer dans nos sociétés modernes et s'agit il uniquement de techniques à connaître ? Voici une tentative d'explication pour répondre à toutes ces questions.

Présentation de la self-défense

La self-défense (anglicisme), l'auto-défense ou la défense personnelle, consiste en un ensemble de pratiques (pas de techniques), de stratégies, de tactiques et de principes permettant de se protéger contre les agressions physiques dans le monde réel.

 

L'objectif principal est de préserver sa propre intégrité physique et psychologique face à la violence et aux menaces potentielles. Les méthodes varient selon les disciplines et les situations, mais elles visent toutes à donner aux pratiquants les moyens de faire face aux situations dangereuses.

Qu’est ce que vraiment la self-défense

L'idée même de se défendre soi-même remonte à la nuit des temps, puisque la survie a toujours été une préoccupation majeure pour l'homme.

 

La self-défense est un concept qui est née dans nos sociétés modernes. Dans des sociétés « vivant en paix » où la législation en vigueur (9) n’autorise plus la violence entre citoyens. Violence qui pouvait se terminer légalement par des duels.

 

Elle serait née en Europe vers la fin du 19e siècle par le biais des recherches d’Edouard William Barton-Wright (1) et de la création du Bartitsu (2).

La self-défense. Des origines à aujourd’hui

Dès ses origines la self-défense n’a pas été conçus pour être un art martial, mais comme un agglomérat de pratiques de combat, afin d’assurer sa sécurité personnelle.

 

Il s’agit d’une orientation anthropologique et éthologique fondamentalement pragmatique qui a été donnée à ses pratiques ancestrales inadaptées au monde actuel.

L’effet de mode de la self-défense

Selon le type de self-défense que vous choisissez, l’apprentissage revêt des aspects totalement différents aspects. L’unique constante sera la certitude de l’efficacité.

 

Ces vingt dernières années la self-défense a connu un effet de mode (3) considérable. Tous les arts martiaux se sont glissés dans cette brèche pécuniaire.

 

Pourtant, non seulement chaque instructeur a une personnalité et une expérience du combat uniques (ou pas), mais aussi des croyances martiale qui diffère selon les domaines.

 

Ainsi, alors que les arts martiaux vietnamiens utilisent des armes historiques, le Kali Eskrima utilise principalement des bâtons et des couteaux. Le duel avec deux bâtons ne semble pourtant pas à la mode dans les rues française. 

 

Ou, comme dans le Krav Maga avec des objets du quotidien (chaises, parapluies, etc.) (10) et dont l’entraînement se base sur le désarmement statique d’armes à feu et d’armes blanches.

 

Y a-t-il une réelle adéquation entre les entraînements proposés et la réalité de notre société ? Il suffit de pratiquer un minimum « l’éthologie de rue » (étude du comportement animal, y compris l’homme, dans son milieu naturel ou en milieu expérimental) (3) pour comprendre qu’il n’y en a pas.

Quel est la self-défense la plus efficace ?

Il n’existe pas de self-défense miracle. Edouard William Barton-Wright avait raison. Il n'y a rien de plus efficace que la maîtrise des fondamentaux de toutes ces pratiques de combat :

  • la Canne (4) et l'escrime (5) pour la distance longue,
  • la Savate (6) (boxe française) pour la distance moyenne,
  • la Boxe anglaise (7) pour la distance courte ;
  • la Lutte (8) (style gréco-romain) pour le combat rapproché et au sol.

Pour la simple et bonne raison que ce sont des pratiques de combat basé sur le duel et l'affrontement. Qui nécessite l'apprentissage de la vitesse, du chaos et de l'aléatoire.


Pourquoi personne n'intervient lors d’une agression ?

Pourquoi personne n'intervient lors d’une agression ? Lors d’une agression dans les transports en commun, ou autres, pourquoi personne n'intervient ? Jusqu’à présent, ces comportements étaient expliqués par « l'effet spectateur », tel que défini par... 

Violence, agression et troubles psychiatriques. Le quotidien d'une société

Violence, agression et troubles psychiatriques. Le quotidien d'une société La majorité des personnes souffrant de troubles psychiatriques grave dans...